Exposition " Sans commune mesure " : Image et texte dans l'art actuel
  Du 22 septembre au 1er décembre 2002

- Cabinet de consultation de CD-Rom et de propositions pour Internet conçu par Jean-Louis BOISSIER pour Le Fresnoy

- Imprimer cette page - Recommander cette page  
 

-
 

 


Pour les nouveaux supports de création et de diffusion que sont les CD-Rom et les sites Internet, la peinture comme le film, le livre bien sûr, fournissent des modèles d’une rencontre du texte et de l’image. Ce qu’il est convenu de nommer nouveaux médias donne cependant à cette coexistence un régime spécifique. Car l’ordinateur, instrument par excellence de l’agencement et des liaisons, traite indifféremment, dans les couches profondes de sa mémoire, texte et image.

Certes, à la surface de l’écran, leur irréductible différence s’affirmera toujours. Mais le texte et l’image qui partageaient déjà lisibilité et visibilité relèvent désormais d’une jouabilité commune. Cette qualité, ce fonctionnement effectif dont le nom commun est l’interactivité, pourrait fonder un genre, une écriture, qui n’a pas — pas encore ? — de nom propre, comme le Cinéma par exemple, qui, en en fixant les codes, en ferait un art identifié. Ce support commun, qui permet de montrer ensemble une grande variété de travaux, a cette caractéristique d’être en même temps le lieu de leur production. Cela leur donne à la fois une unité et une variabilité potentielle qui sont les traits saillants de leur esthétique singulière.

Le cabinet de consultation conçu pour " Sans commune mesure " présente d’une part une dizaine de CD-Rom dont certains sont des ouvrages édités et d’autres relèvent de la tradition du livre d’artiste, et d’autre part une vingtaine des propositions pour Internet, programmes légers et fluides ou encore sites à part entière, projets ouverts et constamment actualisés, mettant en évidence des attitudes de recherches, propos artistiques les plus personnels, projets contestataires du médium lui-même, design interactif résolument innovant. Ces travaux sont le fait d’artistes reconnus dans d’autres médiums et d’artistes travaillant spécifiquement ces nouvelles écritures, y compris très jeunes.

Jean-Louis Boissier

 

-




— 1.1. CD-ROMs

•  Zoe BELOFF, Where Where Where There There Where, Zoe Beloff and the Wooster Group, New York, 1998
En référence à la pièce de Gertrud Stein, Doctor Faustus lights the lights (1938), cette expérience de cinéma interactif combine des panoramas photographiques et de courts films composites créés " live" en associant des acteurs de la pièce adaptée par le Wooster Group et des projections de divers matériaux filmiques.Ce CD-Rom fait allusion au passage de l’analogique au numérique, au différend entre Wittgenstein et Turing. Les phrases qui s’inscrivent à la manière d’une machine à écrire contrôlent la rotation des panoramas: le monde visible n’est qu’une interface derrière laquelle est caché le texte logique qui le contrôle.
http://www.zoebeloff.com/ | http://www.zoebeloff.com/where/index.html

 


— 1.2. CD-ROMs

•  Jean-Louis BOISSIER, Moments de Jean-Jacques Rousseau, Gallimard, Centre pour l’image contemporaine, Saint-Gervais Genève, Le Fresnoy, 2000
Avec pour contexte les 800 pages des Confessions et des Rêveries, 80 séquences vidéo-interactives interrogent l’articulation du régime de la lecture et du régime du spectacle : comment mettre dans un livre des images cinématographiques ? La présence parallèle de ce qui est donné à lire et de ce qui est montré souligne la disjonction irréductible entre un voir et un dire pourtant entrecroisés et tissés l’un à l’autre, que Foucault voit dans l’archive. L’image interactive est conçue comme image-relation, ce qui relate et ce qui relie. À la perspective optique s’associe une perspective interactive, apte à saisir et à donner à ressaisir les interactions qui se jouent dans les performances mises en scène pour ce CD-Rom, à la recherche de la vérité de Rousseau dans l’espace contemporain.
http://www.labart.univ-paris8.fr/recit/moments/moments.htmll



— 1.3. CD-ROMs

•  Luc COURCHESNE, Portrait One, Artintact 2, ZKM/Cantz, Karlsruhe, 1995
Adapté d’une installation qui a fait date dans l’histoire de la vidéo interactive (1990), ce CD-Rom en reprend les principes : une relation à la fois étrangement intime et distante avec le modèle, Marie, dont elle construit le portrait. Apparaît notamment ici un trait fondamental du cinéma interactif : le régime d’énonciation cesse d’être impersonnel pour devenir intersubjectif. La co-présence d’un acteur virtuel et d’un acteur actuel soutient un dialogue dissymétrique, exclusivement réglé par un choix de questions écrites, mais restituant en retour le jeu troublant d’une voix, de regards, d’attitudes. Portrait One se réfère à l’ouvrage d’Adolfo Bioy-Casares, L'invention de Morel (1952).
http://www.din.umontreal.ca/courchesne/ http://www.fondation-langlois.org/e/projets/253-5-2000/artiste.html



— 1.4. CD-ROMs

•  Jean-Marie DALLET, Voyage N° 17, 1994, collection de l’auteur.
Ce CD-Rom se rattache explicitement à la forme de l’album photographique. Cependant, son feuilletage, sa lecture, lui appliquent une perpétuelle reconfiguration. Aux photographies relevant du voyage intime, sont attachés un ensemble de mots, un texte caché. Lorsque ces mots émergent, ils révèlent des " airs de famille " et décident de l’assemblage des images, qui, de ce fait, n’est ni aléatoire, ni préétabli, mais relève d’un calcul logique fondé sur une manière de code génétique. " Passer d’une image à deux images, c’est passer de l’image au langage " (Christian Metz, 1968)
http://www.labart.univ-paris8.fr/ifi/index.html



— 1.5. CD-ROMs

•  Peter DOWNSBROUGH, Outline, CNEAI, Chatou, 1999
Une rétrospective des travaux de Peter Downsbrough inscrite dans un espace tridimensionnel minimaliste conçu lui-même comme une œuvre, où lignes, volumes et signaux typographiques sont les seuls guides de la découverte des documents.



— 1.6. CD-ROMs

•  Agnès HEGEDÜS, Things Spoken, Artintact 5, ZKM/Cantz, Karlsruhe, 1999
Ce CD-Rom illustre les potentialités poétiques de la base de données et de la lecture non linéaire, formes caractéristiques du numérique. Il offre l’exploration d’une collection d’objets personnels qu’Agnes Hegedüs a rassemblés en les décrivant par l’image et à travers des critères objectifs. Le texte qui défile et qui simultanément est dit, offre de les relier entre elles et révèle leurs dimensions d’archives, de signes, de fétiches, de reliques. Si chaque objet libère ainsi la parole, sa découverte invite le lecteur à un semblable travail de réminiscence et d’introspection.



— 1.7. CD-ROMs

•  Eric LANZ, Manuskript, Artintact 1, 1994
Eric Lanz fait un inventaire très large de toutes sortes d’outils avec lesquels on agit en les tenant dans la main, par un manche-interface : métaphore de l’interactivité. Le tableau synoptique de ces objets constitue un texte cryptographique dont chaque signe ouvre une courte séquence vidéo démontrant simplement l’usage de l’outil correspondant. Avec une interactivité minimaliste, mettant en place une relation très pure entre texte et image, entre désignation et figuration, entre dire et montrer, ce CD-Rom est comme une référence ironique à Wittgenstein pour qui la signification du langage tient dans son usage.



— 1.8. CD-ROMs

•  George LEGRADY, Slippery Traces, Artintact 3, ZKM/Cantz, Karlsruhe, 1996
Ce CD-Rom propose l’exploration rationnelle et intuitive d’une collection de quelque 200 cartes postales dont un programme calcule les connexions selon des descripteurs littéraux ou métaphoriques. Il confronte diverses modalités parallèles de lecture : vision globale de l’image, décryptage d’éléments faisant signe, dénomination des critères et des familles, vision synoptique, constitution de suites faisant récit, révélation de l’historique de la consultation. Il emprunte les formes et les structures fonctionnelles des bases de données et invite à une réflexion sur la programmation considérée comme pratique esthétique.
http://www.georgelegrady.com/



— 1.9. CD-ROMs

•  John MAEDA, 12 o’clocks, 1997, Tap, Type, Write, 1998, Digitalogue, Tokyo.
Appliquant le principe très strict d’un design et d’une interactivité résultant exclusivement de la programmation informatique, John Maeda a réalisé une série de Reactive Books [livres réactifs], petits livres d’artiste précieux centrés sur un mini-Cd-rom. L’ " image " formée uniquement de lettres et de chiffres s’anime interactivement par le jeu du clavier, révélant le caractère foncièrement langagier de la machine-ordinateur et de son usage.
http://www.maedastudio.com//
http://www.maedastudio.com/rbooks/
http://acg.media.mit.edu/people/maeda/


 


— 1.10. CD-ROMs

• Jean-Michel OTHONIEL, A Shadow In Your Window, Cahiers intempestifs, Saint-Etienne, 1999
Regroupées selon une série de 26 " histoires " titrées de A à Z, les photographies et les vidéos se relient entre elles par des passerelles. En circulant dans ce réseau complexe d’images sous-tendu par un texte qui n'apparaît que par fragments, en explorant un monde qui relève explicitement de l’itinéraire de l’auteur, le lecteur construit sa propre histoire dont il pourra imprimer le livret original.


-




2.1. OEUVRES POUR INTERNET

• Josh On and Futurefarmers, They Rule, 2001, http://www.theyrule.net/
En composant l’organigramme de grandes compagnies américaines, l’auteur, mais aussi tous ceux qui se connectent sur son site, contribuent à révéler les connexions qui résultent des appartenances multiples et des déplacements des membres des conseils d’administration. Ces images, réseaux de noms, s’alimentent d’informations trouvées sur le Net lui-même.
http://www.futurefarmers.com/


2.2. OEUVRES POUR INTERNET

•  Julie Morel, temp/, triptyque vidéo pour Internet, 2002, 15 mn 25 s
Énumération, Générique, Soumission, trois vidéos à la suite, dans le format numérique QuickTime, affichent des successions de mots dans le cours irrépressible d’un temps qui s’assimile au flux du téléchargement sur Internet : éléments morcelés mais enchaînés d’une autobiographie qui tend à se confondre à la relation à l’ordinateur.
http://www.incident.net/video/mov/enumeration/
http://www.incident.net/video/mov/generique/
http://www.incident.net/video/mov/soumission/index.htmll

 


2.3. OEUVRES POUR INTERNET

• Atsuko Uda, Web Drama et autres films interactifs pour Internet, http://www.iamas.ac.jp/~makura/
Atsuko Uda met régulièrement en ligne de courts tableaux à dévoiler par le jeu de déclenchements et de bifurcations, dans la tradition d’un cinéma du quotidien attaché aux gestes et aux sensations, qui place sur un même plan la relation aux personnes et aux objets.


-




—3.1. SITES INTERNET D’ARTISTES

• Claude CLOSKY, http://www.sittes.net/
Claude CLOSKY consacre, depuis plus de cinq ans, une grande part de son travail aux sites Web, au point que son œuvre s’identifie à ce portail.



— 3.2. SITES INTERNET D’ARTISTES

•  Vuk COSIC / ASCII Art Ensemble, http://www1.zkm.de/~wvdc/ascii/java/
Une expérience sous-tendue par une manière de dogme : s’en tenir, même pour les images, au code descripteur des caractères du clavier d’ordinateur.



— 3.3. SITES INTERNET D’ARTISTES

•  Jordan CRANDALL http://jordancrandall.com/main/
Vidéos, installations, revues, forums en ligne, livres : le catalogue foisonnant d’un artiste et théoricien pionnier de l’incursion sur le Web.



— 3.4. SITES INTERNET D’ARTISTES

• Paul DEVAUTOUR, http://www.college-invisible.org/
" Le collège invisible est un groupe de recherche constitué de jeunes artistes réunis pour un an dans le cadre du post-diplôme international de l'école supérieure des Beaux-Arts de Marseille. Ses membres poursuivent leur activité artistique personnelle en toute indépendance dans leur espace de travail habituel, augmenté de la connexion à celui des autres. Ils échangent leurs expériences, partagent leurs réflexions et confrontent leurs interrogations dans un dialogue quotidien via une liste de diffusion. Ils se retrouvent aussi de temps à autre en divers endroits pour des séminaires "unppluged".



— 3.5. SITES INTERNET D’ARTISTES

•  Dominique GONZALEZ-FOERSTER http://www.dgf5.com/
Un site portail conçu lui-même comme une œuvre où l’on peut rechercher les multiples pistes artistiques de DGF.



— 3.6. SITES INTERNET D’ARTISTES

•  Knowbotic Research http://www.krcf.org/krcfhome/
Le groupe Knowbotic Research (Yvonne Wilhelm, Christian Huebler, Alexander Tuchacek), fondé en 1991 à Cologne, explore et met en scène le domaine de l’information en réseau et de ses interfaces. Ses projets récents envisagent un travail de transformation artistique des médias numériques pour trouver des formes viables d’intervention dans l’espace public.



— 3.3. SITES INTERNET D’ARTISTES

•  MUDAM (Musée du Luxembourg), http://www.mudam.lu/
Conçu par Claude Closky, avec Simon Lamunière, Jean-Charles Masséra et Benjamin Weill au comité de rédaction, Jean-Noël Lafargue comme programmeur, le site du Musée du Luxembourg est un véritable musée virtuel, ironique et foisonnant.


 
— 3.4. SITES INTERNET D’ARTISTES

•  SAAS FEE http://www.arosa2000.com/
Le groupe Saas Fee, (six membres, artistes, programmeurs et musiciens) est un label proposant des environnements multisensoriels, ambiances décoratives expérimentales et ludiques dont le site fournit des versions adaptées au cyberespace.


 


— 3.5. SITES INTERNET D’ARTISTES

•  TÉLÉFÉRIQUE http://www.teleferique.org/
Téléférique est un " serveur de téléchargement collectif et indépendant. "Le téléchargement y est conçu comme un acte artistique opposé au commerce électronique, l’esthétique ordinaire, "par défaut", des interfaces des serveurs en définit la forme.
Références :
http://www.teleferique.org/stations/Cliquet/Default/
http://217.174.192.66/~gammes2002/


-




4.1. SITES DE RECHERCHES GRAPHIQUES ET INTERACTIVES

•  Geert Lovink and Ted Byfield, site sur Internet “free”, http://www.waag.org/free/
Un site polémique et ironique, prônant un graphisme démocratique, fondé sur le texte brut, en référence l’esthétique des produits gratuits.



4. 2. SITES DE RECHERCHES GRAPHIQUES ET INTERACTIVES

•  Bureau Destruct, http://www.bermuda.ch/bureaudestruct/home
Un collectif de graphistes suisses, dont l’esthétique relève à la fois de la tradition des années 60, des potentialités liées au numérique et de la contestation de l’univers du marketing institutionnel.



4. 3. SITES DE RECHERCHES GRAPHIQUES ET INTERACTIVES

• Yugo Nakamura, http://surface.yugop.com/
Ce site met régulièrement en ligne des animations génératives, comportementales et interactives faisant souvent appel à la typographie, élément fondamental d’un graphisme relevant de la pure description numérique
.
.

4. 4. SITES DE RECHERCHES GRAPHIQUES ET INTERACTIVES

•  RSG (Radical Software Group), http://rhizome.org/carnivore/
Carnivore est un logiciel inspiré d’une application produite pour le FBI, destiné à surveiller, analyser et à interpréter le trafic du Net. Le Radical Software Group (RSG) fondé en 2000 par Alexander R. Galloway, en propose un usage de contestation et de détournement artistiques.
Référence :
http://rhizome.org/RSG/
http://netartcommons.walkerart.org/
.

4. 5. SITES DE RECHERCHES GRAPHIQUES ET INTERACTIVES

•  The Remedi Project, http://www.theremediproject.com/
Cette revue dédiée au webdesign expérimental, aux projets de graphisme interactif d’un collectif international non commercial, développée par Io Research (Californie), tient son titre de la phrase manifeste : Redesigning the medium through discovery.



4. 6. SITES DE RECHERCHES GRAPHIQUES ET INTERACTIVES

•  The Third Place, http://www.thethirdplace.com/
Ce portail géré par la société Hi-res ! à Londres pour Sony Computer Entertainment Europe, accueille parmi l’avant-garde des graphistes de l’interactivité et du Web utilisant notamment la technique Flash et Shockwave 3D..


 


4.7. SITES DE RECHERCHES GRAPHIQUES ET INTERACTIVES

•  Zephyr, et autres artistes du graffiti à New York, http://zephyrgraffiti.com/
Le Net est une version de la rue. Texte et image se rencontrent dans la forme contemporaine et urbaine de la calligraphie que sont le tag et le graph. L’artiste Zephyr inventorie ses interventions et celles de nombreux artistes du graffiti.




-
 



Coordination et développement :
Martine Bour
CIREN, MSH Paris-Nord
4, rue de la Croix-Faron
93210 Saint-Denis la Plaine
Tel : 01 55 93 93 41
mailto:%20mbour@hymedia.univ-paris8.fr
http://www.labart.univ-paris8.fr/

 

-