31 mai 2002
quotidien journal Liberation

Le Collège jargonaute
Par Marie LECHNER

Pas un ordinateur dans la petite galerie aux murs blancs de Paris Project Room. Pourtant, Splash présentait, la semaine dernière, les travaux du Collège invisible, groupe de recherche artistique en réseau. Deux haut-parleurs bavards débitent aléatoirement du jargon informatique : «Bannir : chasser définitivement quelqu'un d'un canal IRC quand on est l'OP. Quand quelqu'un s'est fait killer, il peut encore revenir, mais pas quand il s'est fait bannir.» «Mon Atari ST est mieux que ton Amiga, mon PC est super et pas ton Mac.» «Afterdark : célèbre économiseur d'écran renommé pour ses grille-pains volants.» Ces définitions sont tirées du Jargon français (www.linux-france. org/prj/jargonf), un dictionnaire en ligne des termes informatiques compilé depuis des années par les informaticiens. Parfois hermétique, souvent cocasse, ironique, et truffé d'anecdotes truculentes (comme celle du bug du pentium), ce glossaire iconoclaste, dans lequel on peut piocher librement, a inspiré les Collégiens invisibles qui en ont fait une version audio. «Jargon file audio» crachote ainsi les termes ésotériques où viennent s'intercaler des voix lisant les définitions, retravaillées jusqu'à devenir indéchiffrables (Yannick Dauby), ou carrément imaginaires (Ciaddict). La mixture sonore renforce l'impression d'un langage martien, incompréhensible pour les non-initiés. Une installation en forme de clin d'oeil, puisque les jeunes artistes qui composent ce Collège invisible ne sont pas tous des spécialistes de la chose numérique. Au contraire. Ce post-diplôme de l'école supérieure des beaux-arts de Marseille réunit une année durant neuf créateurs de tous horizons (céramiste, plasticiens, architecte, compositeur, programmeur...). Chez PPR, vidéos, photos et «aquarelles touristiques» complétaient le dispositif Splash. La session Splash un_plugged est un «petit moment débranché, explique Paul Devautour, responsable pédagogique, qui permet aux membres du Collège de se rencontrer dans un lieu précis pour présenter leurs travaux». D'habitude, ils se retrouvent lors de réunions virtuelles, tous les lundis, pour une discussion de travail. Entre chaque chat, chacun retourne à ses projets personnels. «Cette deuxième promo est un groupe assez hétérogène, tant dans les problématiques abordées que les médias utilisés. L'objet de cette formation est de s'interroger sur ce qui change dans l'art avec les technologies nouvelles, mais ne porte pas sur le médium lui-même.».
collège http://www.college-invisible.org
et teleferique http://www.teleferique.org/stations/Erational/jargon/